Danser en conscience

Danse des 5 Rythmes

« La Danse des 5 Rythmes de Gabrielle Roth est une pratique de méditation en mouvement, une danse libératrice, une opportunité de se détendre et de se recentrer par le mouvement spontané. Elle permet d'éveiller la prise de conscience et le sentiment de bien-être.


Il n'y a aucun pas et aucune règle à suivre. Sans attente de bien ou de mal danser, nous écoutons notre corps et nous suivons les mouvements qui se développent spontanément. La carte des 5 rythmes - fluidité, staccato, chaos, lyrique et quiétude - nous guide : une proposition de qualités et d'énergies variées, basées dans les rythmes de notre vie quotidienne.


Inspirés et soutenus par la musique de tous genres et de partout dans le monde, nous suivons une "Vague" de mouvement qui nous amène à une découverte de nous-même et nous permet une expression de tout ce que nous sommes par la libération de notre propre créativité.», Peter Wilberforce (enseignant certifié de Danse des 5 Rythmes)

Logo Danse des 5 Rythmes 3.jpg

Danser, Être Dansé

"Danser depuis le centre de son être :

Danser demande d’être là, présent, dans son corps, à l’écoute de ce qui vit et respire en soi. La pratique proposée nous invite à retrouver cette qualité d’attention qui nous ramène au cœur de nous même, au centre de son propre espace, de son temple intérieur. Le chemin pour nous emmener dans l’état de danse devient alors «une opportunité du corps qui se dépose en soi». Venir en présence dans tous les espaces de son corps, nourrir ce mélange d’intention, de curiosité sensible et attentive à tout ce qui vit, bouge, à tout ce que nous ressentons, afin de retrouver cet espace réceptif, féminin qui nous réapprend le «être avec». Entrer en contact avec le «corps que je suis» et le mouvement qui s’y trouve permet de se connecter à l’ensemble des systèmes de l’organisme, et ainsi nous ramener à cette unité corps-esprit.

Plusieurs éléments fondamentaux participent à cette approche globale du mouvement :

 

- La respiration : elle est le mouvement de base qui ouvre à l’intériorité. La connexion entre la présence et le souffle ancre notre conscience dans le présent et amène une plus grande circulation de l’énergie dans le corps.

- Réveiller la musculature profonde, la vitalité de la colonne vertébrale.
Mobiliser la musculature de «l’être» plus que celle du «faire».

- La conscience de l’axe : s’aligner dans sa verticalité, entre la terre et le ciel.

- Trouver un centre puissant et solide pour laisser le corps s’ouvrir, s’exprimer en toute liberté, à la fois tenu et détendu.

- Le mouvement des fluides : retrouver les mouvements pulsatoires de la matrice fluide nous reconnecte à nos sources primitives, originelles, cosmiques. C’est une grande clé pour revenir à la sensation de la globalité du corps.

- Le poids du corps : en entrant dans l’intimité de l’apesanteur, nous réalisons que le poids est une force: la force d’attraction de la terre qui nous relie à elle. Il nous ramène ainsi à notre propre terre !

La danse nait de la relation intime avec ce qui est :

 

Elle est l’opportunité de réapprendre à faire confiance à une nouvelle relation à la vie à travers le corps ! Écouter et suivre les ressentis, les micro mouvements du corps, vagues et rythmes de la respiration, pulsation des cellules, entrer en relation avec le sol, l’espace : les étincelles de l’imprévu allument l’énergie de vie et la conscience. Nous sommes alors «dansés par ce qui nous traverse» ! Portés par notre propre mouvement, nous apprenons à nous fier à la créativité naturelle de la force de vie qui est en nous.", Véronique Pioch (fondatrice de la pratique Danser, Être Dansé)

Véronique Pioch _ Danser, Etre Dansé.jpg